Intolérance au gluten : le guide à connaitre

L’intolérance au gluten, ou maladie cœliaque, est une maladie digestive qui requière un suivi médical et un régime strict. Comment savoir que tu es atteint d’une intolérance au gluten ? Comment établir le diagnostic ? Comment lutter contre cette maladie ? Cet article t’apportera les réponses à toutes tes questions. Intolérance au gluten : voici le guide à connaître.

Bref aperçu sur cette maladie : Intolérance au gluten

Définition du gluten

Le gluten est un mélange de protéines présentes dans l’avoine, l’orge, le seigle et le blé, associés à de l’amidon (je t’en parle plus bas). Tu l’auras donc vite compris, cette protéine est contenue à l’intérieur de plusieurs céréales.

L’intolérance au gluten c’est quoi?

L’intolérance au gluten est tout simplement une réaction immunitaire causée par une forte consommation d’aliments comportant du gluten. Elle se traduit par des troubles digestifs et des lésions localisés dans l’intestin grêle. Encore appelée « maladie cœliaque », l’intolérance au gluten est une maladie très fréquente qui touche environ cent cinquante mille français, entraînant ainsi une mauvaise assimilation ou une carence en fer, calcium et vitamine.

Comment savoir si tu es victime d’une intolérance au gluten ?

intolérance au gluten - maladie coeliaque

Plusieurs hommes souffrent aujourd’hui de l’intolérance au gluten. Cette maladie détruit de façon progressive les villosités de l’intestin grêle, engendrant ainsi une mauvaise absorption des aliments et un certain nombre de symptômes. Lesquels ?

Selon Ysabelle Levasseur, diététicienne à Cannes et à Paris, les symptômes de cette maladie sont variés. D’un côté ils peuvent être digestifs : diarrhée, constipation, douleurs abdominales, gaz, ballonnements,…. D’un autre côté, ces signes peuvent être extra-digestifs : douleurs articulaires, anémie, perte des cheveux, fatigue chronique, perte d’appétit, aphtes dans la bouche, amaigrissement, pâleur…

Les symptômes précédemment cités se manifestent aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant, tu remarqueras ainsi un arrêt brusque de croissance dans ton organisme. Les jeunes atteints de cette maladie ont un retard de puberté ou encore grandissent moins vite.

Il est tout à fait possible que tu ne ressentes aucuns symptômes lorsque tu fais une intolérance au gluten. Cette maladie ne présente généralement pas de symptômes, pour réaliser son diagnostic, tu devras pratiquer un certain nombre d’examens médicaux. Ton docteur t’effectuera tout d’abord un examen sanguin. Par la suite, il réalisera une biopsie de ton intestin grêle (pour ce faire, le médecin s’aidera d’un tube et d’une pince, il introduira le tube par tes voies digestives pour déterminer s’il trouve des signes d’intolérance au gluten) afin de repérer d’éventuelles lésions.

Dans la suite de cet article, je vais te dire comment prévenir l’intolérance au gluten, mais si tu es déjà victime d’une intolérance, ne t’inquiète pas, je te donnerais certaines orientations te permettant de faire face à cette maladie.

Comment lutter contre l’intolérance au gluten

Pour lutter contre la maladie cœliaque ou intolérance au gluten, deux méthodes peuvent être pratiquées : la méthode préventive ou la méthode curative.

Prévenir l’intolérance au gluten

Plusieurs études en cours présentent des insuffisances quant à la détermination de moyens pour prévenir l’intolérance au gluten.

Cependant, elles convergent toutes vers une solution dès le bas âge et recommandent de pratiquer de l’allaitement maternel ;

L’introduction des céréales dans l’alimentation des nouveaux nés dès l’âge de trois mois au moins. Cette étude exige dès lors aux mères de continuer à allaiter leur nouveau-né pendant l’introduction d’aliments contenant du gluten.

Malheureusement, des contre-études révèlent que de telles précautions restent vaines, et des sujets étudiés ont fait l’objet d’intolérance au gluten malgré les précautions prises par les parents.

Toutefois, si tu es déjà atteint de cette maladie cœliaque ou intolérance au gluten, les solutions pour revenir à une situation stable sont beaucoup plus précises.

Lutter contre l’intolérance au gluten : mesure curative

intolérance au gluten - symptômes

Pour faire disparaitre les symptômes de cette maladie dans ton organisme, une seule alternative s’offre à toi : arrêter de manger complètement le gluten et effectuer un suivi médical particulier. Aucun traitement médical pour éradiquer l’intolérance au gluten n’existe pour le moment. Seul un régime strict sans gluten te permettra de stopper les symptômes tels que les maux de ventre et les diarrhées et permettra ainsi d’éviter les dommages causés sur la muqueuse intestinale.

Lorsque ce régime est mal suivi, les symptômes pourront évoluer vers un lymphome invasif. Quand on sait que le gluten se trouve dans plusieurs produits cosmétiques, alimentaires et pharmaceutiques, ce régime devient beaucoup plus difficile à respecter. Bien qu’étant encore en phase expérimentale, cette découverte pourrait être un espoir en ce qui concerne le développement d’un traitement destiné à protéger la muqueuse intestinale des individus qui sont atteint de cette maladie dans le but de rendre meilleure leur qualité de vie.

Si cette solution te parait difficile, je t’en propose une autre. Il te suffira simplement de réduire ton taux de consommation de gluten par un rééquilibrage alimentaire. Il ne sera donc plus question pour toi de modifier complètement tes habitudes alimentaires. Comment ça marche ?

Rééquilibrer ton alimentation revient à consommer moins des aliments contenant du gluten. Cela t’aidera non seulement à retrouver progressivement ta santé (bien que la purge de ton organisme puisse être longue) mais aussi, cela t’aidera à perdre quelques kilos en plus.

Les aliments que tu devras consommer le moins, sont les aliments contenant ou étant à base de céréales : les pizzas, les pâtes, les gâteaux, le pain, les farines, etc.

Aliments alternatifs à ceux contenant du gluten

D’entrée de jeux, je sais que tu te dis que ce sera impossible de réduire ta consommation en aliments contenant du gluten, mais laisse-moi te dire que cela peut être bien plus facile que tu ne penses. Il suffira de t’armer de bonne volonté et d’objectivité.

S’agissant du pain par exemple, tu dois savoir qu’il existe des boulangers qui proposent du pain sans gluten et qui livrent à des magasins bio. Je ne vais pas te cacher que le goût d’un pain sans gluten n’est pas le même que celui du pain ordinaire. En revanche, je te garantis que le pain sans gluten n’a pas mauvais goût.

À défaut de te retourner vers des fabrications industrielles bio, tu peux aussi opter pour du pain fait maison. C’est une alternative que plusieurs personnes ayant décidé de rompre avec le gluten appliquent et elles s’en sortent très bien. À l’aide de farine de riz, de sarrasin ou de châtaigne par exemple, tu peux réaliser des pains excellents ne contenant pas de gluten, et donc, favorisant le rétablissement de ta santé.

Quant aux pâtisseries, en considérant le conseil précédent, tu peux tout à fait réaliser des préparations retrouvées en boulangerie (cakes, crêpes, etc.) à l’aide des farines citées plus haut. Il s’agit juste d’avoir un peu de bonne volonté, et puis de toutes les façons, si tu ne maîtrises pas les recettes ou que la pâtisserie maison n’est pas faite pour toi, tu peux toujours te les faire réaliser par quelqu’un d’autres.

Tu te dis certainement qu’il serait difficile de te passer des pâtes alimentaires, et bien, à ce niveau, aussi, il existe une solution. Dans les grandes surfaces et dans les magasins bios, tu y retrouveras des marques qui proposent des pâtes sans gluten.

Quels avantages offre une alimentation avec moins de gluten ?

intolérance au gluten - alimentation sans gluten

En effet, tu dois savoir qu’en réalité, le gluten n’est pas une protéine en soi, c’est plutôt un mélange de protéines et d’amidon. Pour l’industrie agro-alimentaire, le gluten est beaucoup plus intéressant à cause des propriétés qu’il procure aux ingrédients : il rend la pâte boulangère élastique et donc beaucoup plus facile à mâcher.

Il rend également certains plats cuisinés beaucoup plus cohésifs à cause de ses qualités de colle. Il est donc plus utilisé comme un outil servant à améliorer le goût des autres aliments. Et c’est justement lorsque le gluten se colle aux parois de l’intestin grêle et s’accumule, que les soucis commencent.

Il y a plusieurs années de cela, la transformation du blé était moins importante, et les habitudes alimentaires incluaient une forte consommation de légumes. Les fibres légumineuses évacuaient donc facilement les petites quantités de gluten contenues dans ton organisme.

Cependant, aujourd’hui, la majorité des aliments consommés sont fait à base de blé transformé, et donc contiennent du gluten ; d’où une forte augmentation du taux de gluten dans ton corps.

Plusieurs personnes en ont pris conscience, et ont décidé de retourner vers des aliments sans gluten. Les adhérents à cette conception se dénombrent en millions à travers le monde. Selon une étude réalisée sur le marché américain datant de deux mille treize, 30 % des américains ont diminué ou stoppé leur consommation à base d’orge, de blé et de seigle.

Ainsi, consommer moins de gluten t’aidera premièrement à te débarrasser d’une substance complètement inutile dans ton organisme. De plus, équilibrer ton alimentation te permettra de retrouver ta santé physique. Ainsi, tu te sentiras nettement mieux dans ta peau (finis les ballonnements, finis les kilos de trop, finis la fatigue interminable).

Intolérance au gluten : conclusion

Cet article, « Intolérance au gluten : le guide à connaître », t’a sans doute apporté des informations qui t’aideront à lutter contre cette substance aux effets secondaires indésirables. Je te conseille donc de mettre en pratique une alimentation équilibrée.